Certification professionnelle Shiatsu

La Certification Professionnelle


La certification professionnelle est enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) de niveau III, Code NSF 330, par Arrêté du 17/07/2015 publié au Journal Officiel du 25/07/2015, N°0170.

Contrairement à une certification d’école ou de fédération, le titre de Spécialiste en Shiatsu est officiellement reconnu par l’Etat au niveau de qualification III (Niveau bac+2 : BTS, IUT…).

 


Le programme de formation de l’Ecole Kokoro préparant au Certificat Professionnel de shiatsu bien-être sous le titre « spécialiste shiatsu » répond aux exigences indispensables pour l'exercice de la profession Shiatsu sous le titre « spécialiste shiatsu » (inscription au RNCP code NSF 330).


La certification de l'école Kokoro


 

En tant qu'Ecole professionnelle, elle ne peut délivrer de diplôme, mais un CERTIFICAT.

Ensuite, faire une demande de VAE auprès du SPS  après trois ans d'activité professionnelle.

 

Les conditions d’obtention du certificat sont :

Le certificat provisoire est d’abord obtenu par la réussite à l’examen. L’examen est accessible après 2 années de formation. Ce certificat provisoire est valable 1 an à compter de la date de l’examen et permet de démarrer son activité professionnelle, il permet d’obtenir le statut MEMBRE SHIATSU DIPLOME auprès de l'école Kokoro et de contracter une assurance professionnelle obligatoire pour l’exercice de la profession.

Le Certificat définitif est conditionné par la présentation et soutenance d’un mémoire d’étude après une année de perfectionnement (validés sur le passeport), 6 soins shiatsu reçus de 6 thérapeutes différents et 10 études de cas.

 

Le centre de formation  Kobido est enregistré auprès de la région aquitaine en tant qu’organisme de formation professionnelle sous le numéro d’activité  72 33 09018 33, depuis 2010.

 

Condition requise pour se présenter à l'examen de Praticien en Shiatsu et devenir un praticien certifié de l'Ecole Kokoro :

Un minimum de 500 heures de pratique réparties sur au-moins trois ans, attestées par le livret pédagogoque individuel de l'école.

Un minimum de 250 heures de travail personnel  en dehors des cours.

Formation au PSC1 de moins de 5 ans.

Les deux niveaux d'anatomie/physiologie.

Avoir réalisé 10 études de cas supervisées par l'enseignante.

Rédiger un méoire et en préparer la soutenance.

Recevoir au minimum 6 séances de shiatsu, dispensées par des enseignants ou praticiens shiatsu.

 

En outre, chaque élève doit fournir :

  • Le code de déontologie signé,
  • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois (bulletin n° 3).

Le certificat de praticien en Shiatsu est décerné sous la responsabilité de l'école Kokoro. Rappelons que ce certificat, n’est pas un diplôme (le diplôme étant un titre délivré par une université, une école d’état, etc...), mais un contrôle de connaissances et d’aptitude visant à sanctionner le cursus d’étude d’un candidat à la pratique du Shiatsu.

Dans l’état actuel de la législation, il n’existe pas de diplôme d’état de l’enseignement du Shiatsu, d’où l’intérêt d’un strict respect des règles imposées par l'école.

 

 

En conclusion :

Le Certificat Professionnel de shiatsu bien-être « spécialiste shiatsu » de niveau III (inscription au RNCP code NSF 330) est délivré lorsque les conditions suivantes sont réunies :

 

- Validation de l’examen organisé en fin de formation par l'école Kokoro : une épreuve théorique sur les fondamentaux du shiatsu, de la médecine chinoise et occidentale et une épreuve pratique sur les protocoles et techniques du shiatsu. A l’issue de cet examen, un certificat de shiatsu est fourni.

- Présentation d’un justificatif de connaissances en sciences fondamentales anatomie-physiologie ou d’un diplôme ou titre professionnel compris dans la liste des professions dispensées.

- Justification de 6 séances de shiatsu reçues par au moins 6 professionnels.

- Présentation du certificat valide en Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1). Cette formation de base aux premiers secours est organisée par les centres agréés des pompiers ou de la Croix Rouge.

- Présentation d’un rapport de 10 études de cas et d’un rapport professionnel (mémoire).

- Présentation d’un extrait de casier judiciaire de moins de 3 mois (bulletin n°3)