Pratiquer l’écologie corporelle

LES VERTUS ÉNERGÉTIQUES du Qi Gong

Par Mary Sempé, praticienne Shiatsu , enseignante diplômée de la Fédération Arts Energétiques et Martiaux Chinois et fondatrice de l’école Kokoro

La pratique du Qi Gong possède de multiples vertus énergétiques que l’on peut résumer en quelques points :
- Grâce à des mouvements souples, amples et détendus, le Qi Gong favorise la circulation de l’énergie et du sang dans les méridiens et dans les vaisseaux. Il permet également de diminuer, voire d’éliminer, les tensions musculaires et de relâcher les tendons.
- Le Qi Gong nourrit et renforce le Qi dans le corps en évacuant l’énergie perverse. Des espaces sont ainsi libérés pour favoriser l’intégration et l’accumulation d’énergie positive.
- La douceur des étirements dans la pratique assouplit et allonge les tendons ; ce qui favorise la mobilité des articulations qui bénéficient d’un afflux supplémentaire en sang et en énergie.
- En insistant sur les différents mouvements de notre colonne vertébrale, vertèbre par vertèbre, la pratique du Qi Gong préserve et maintient notre colonne vertébrale, pilier de notre corps, en bonne santé.

 

Le Qi Gong est une forme d‘auto-thérapie. Alors que les autres thérapies impliquent une attitude passive du patient, le Qi Gong suscite la participation active de celui-ci dans l’amélioration de son état de santé

On attribue généralement à la pratique du Qi Gong les bienfaits suivant :

Comme mode de prévention. Assouplissement, détente, relaxation, gestion du stress, équilibre psychosomatique, meilleure vitalité, prévention des maladies, entretien de la mémoire, meilleur sommeil.

Comme approche curative. Améliorer la santé des personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires, d'hypertension, d'insomnie, de déficit oculaire, de diabète, de paralysie, de maladies dégénératives, de déficit profond de l'immunité, d'asthme, d'hypercholestérolémie, maladie de Parkinson et plus encore.

Pour le développement personnel. Moduler la réponse émotionnelle et l'adaptation au stress psychoémotionnel ou affectif; favoriser la mémorisation, l'effort intellectuel, l'imagination et la créativité.

 

ACCROÎTRE SA VITALITÉ

En Médecine Traditionnelle Chinoise (zhōng yī 中医),  la libre circulation du Qi (le souffle vital) est garante d’une santé florissante. À l’image de l’eau et de ses artères, le Qi 氣 circule à travers des canaux appelés méridiens. Ces méridiens sont répertoriés en deux groupes : les 12 méridiens ordinaires et les 8 méridiens extraordinaires.

À l’œuvre dès notre conception, les méridiens extraordinaires (ou merveilleux vaisseaux), sont considérés en énergétique chinoise comme de véritables autoroutes du Qi ; ils sont essentiels à notre développement et à notre bien-être.

Le Qi Gong, en plus de favoriser la circulation dans les 12 méridiens ordinaires, active les 8 méridiens extraordinaires. La pratique du Qi Gong, accessible à toutes et tous, renforce ainsi notre système immunitaire et accroît notre vitalité.

 

 

PRÉVENIR LES DOULEURS LOMBAIRES

Le Qi Gong pourrait être une pratique corporelle intéressante dans la prévention et la prise en charge des douleurs lombaires chroniques d’origine mécanique. Nous retiendrons les situations où la morphologie rachidienne est normale à l’imagerie.

Le Qi Gong nous enseigne comment percevoir par nous-même les parties qui demeurent figées en nous. La prise de conscience corporelle, la douceur du mouvement, le plaisir de la pratique et l’espace offert à la libération des émotions aident ainsi le corps à se délier et créent une dynamique favorable au processus de santé.

 

                                                          Image

 

 

La pratique du Qi Gong est un long chemin qui demande un travail persévérant.

Ce n’est pas une technique miraculeuse où des phénomènes spectaculaires viennent satisfaire la curiosité. 

 

Toutes les méthodes de Qi Gong relient les trois facteurs importants :


1/ Régulariser le corps par les mouvements corporels
2/ Régulariser la respiration par le travail du souffle
3/ Régulariser l’esprit par le travail de l’intention et de la concentration

 

En général, on commence d’abord par le travail corporel : régulariser le corps qui est le soutien de l’esprit. Il faut d’abord assouplir le corps, chasser les tensions, nettoyer et purifier notre terrain pour que l’Energie et le Sang circulent pleinement sans barrières. Puis le travail de la respiration renforce et oriente le mouvement de l’énergie, avant de passer au travail plus profond : régulariser l’Esprit.
Les chinois disent : « Quand l’Energie circule, le Sang s’active, alors les douleurs et les maladies disparaissent ».

Sans matière (le corps), où peut s’ancrer l’esprit ? Le travail vers la perfection du corps constitue un réceptacle pour l’Esprit. Ainsi le corps et l’esprit s’harmonisent dans l’unité. Le microcosme (l’homme) et le macrocosme (l’univers) se correspondent et s’unissent. 

Nous parlons souvent d’un état de pratique du Qi Gong. Le corps est présent dans sa forme, mais c’est l’esprit du corps qui se manifeste à travers celui-ci. Cet état doit se manifester surtout dans notre quotidien : il devient progressivement une façon d’être. Pratiquer le Qi Gong cultive l’unité ; l’unité d’être.