AMMA

 

DESCRIPTIF DU  « AMMA ASSIS »

 

L'art traditionnel du massage chinois, AN MA (calmer avec le toucher), introduit il y a 1300 ans au Japon est à  l'origine du Amma assis. C'est l'invention d'une chaise ergonomique par un Américain dans les années 80, qui a permis au « Amma assis » de trouver sa forme définitive.

Exigeant en termes de posture, de respiration et de concentration, le Kata nécessite pour être bien réalisé, une transmission et un entraînement rigoureux. Le praticien ne transforme pas le Kata mais se laisser transformer par lui.

C'est donc sous la forme d'un Tao (enchaînement précis et codifié de mouvements), de 15 minutes, que le « Amma assis » se pratique. Il utilise une vingtaine de techniques de main (balayages, étirements, pressions, percussions, etc.) et traite 170 points spécifiques sur la tête, le cou, les épaules, les bras et les mains.

L’enchaînement strict des manœuvres de pressions, étirements, balayages et percussions s'adresse dans une séquence précise et dense aux circuits énergétiques du dos, des épaules, des membres supérieurs et du crâne. Il réalise un traitement énergétique complet et très puissant dans un temps court, sur un sujet habillé, dans un espace restreint.

Ce Tao contient une phase de relaxation et une phase qui dynamise. Il permet d'apaiser les tensions, mentales et émotionnelles, afin d'obtenir un bien-être général.

Le receveur peut reprendre immédiatement ses activités, avec un esprit détendu et alerte.

 

Ce concept avant-gardiste a donc été créé en Californie dans les années 80 afin de diminuer le stress en entreprise, d’apporter au salarié un bien-être du corps et de l’esprit, afin qu’il soit encore plus efficace. Les techniques utilisées sont une adaptation des précédentes techniques du massage habillé sur une chaise. Parfaitement adapté à notre société moderne et au style de vie qui en découle, le massage assis est très apprécié au sein des entreprises à l’occasion d’événements tels que les séminaires, les salons, les soirées, les mariages et auprès des personnes âgées ou handicapées. Ce massage habillé en position assise se reçoit sur une chaise ergonomique spécialement conçue à cet effet. D'une durée de 15 à 30 minutes, il consiste en un ensemble de pressions, d’étirements, de frictions et de percussions qui visent aussi bien à faire circuler l’énergie bloquée dans les méridiens, qu’à détendre les groupes musculaires. Plus efficace qu’une pause-café, à la fois préventif, relaxant et tonifiant, le massage sur chaise est une solution pratique, économique et humaine pour soulager les effets du stress.

 

Simple, rapide et efficace, il apporte en moins de 20 minutes une détente profonde et un regain d’énergie qui est apprécié autant dans le monde professionnel que dans le cercle familial et amical.

 


                                                                   

Ce « massage » conduit au relâchement des tensions musculaires et nerveuses, en travaillant sur les contractures, en levant les blocages où l’énergie stagne et en relançant celle-ci suivant les méridiens d’acupuncture.

Cette technique d’acupression agit sur les points d’énergie des méridiens, elle s’effectue sur la tête, la nuque,  le dos et les bras jusqu’au bout des doigts. Son approche globale est utilisée à la fois comme méthode de prévention et de relaxation.

 

 




Législation

En mars 2008, un rapport sur les risques psychosociaux au travail, rédigé par Mrs Nasse et Légeron était rendu à Mr Xavier Bertrand, Ministre du travail à cette époque. Ce rapport s’intéresse plus particulièrement au stress et à sa gestion. Il préconise une évaluation, des mesures incitatives et des programmes de prévention. L’un d’eux suggère, entre autres : «  La possibilité de pratiques de relaxation… » au sein de l’entreprise.


Ainsi, notre pratique pouvait se retrouver au cœur de cette préoccupation qu’est la gestion du stress en entreprise. Bien sûr, nous ne sommes pas les seuls à proposer des séances de relaxation. Toutefois, le massage assis est particulièrement adapté. Il est intéressant de noter qu’il y a 25 ans déjà aux USA des sociétés comme Apple faisaient systématiquement masser leurs employés.

Saisissant l’opportunité qui nous était donnée à travers ce rapport et donc l’intérêt que portait le ministre du travail à la gestion du stress, Xavier Court, président de la FEDEFMA, a entrepris (le 18 novembre 2008) d’attirer l’attention de Mr Gérard Larcher, président du Sénat sur le problème de notre statut et l’obstacle que constituait la législation au développement de notre activité.

Par courrier du 5 décembre 2008, Mr Larcher a informé Xavier Court avoir saisi à ce sujet Mr Xavier Bertrand, Ministre du travail et Mme Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la santé.

En date du 25 février 2009, celle-ci répondait à Mr Larcher «  avoir pris bonne note de son intervention et demandé qu’elle soit examinée avec attention par les services de l’hospitalisation et de l’organisation des soins ». Affaire à suivre ...